Qu’est-ce qu’un Complément alimentaire ?

Qu’est-ce qu’un Complément alimentaire ?Selon vous, qu’est-ce qu’un Complément alimentaire ? Le marche du Complément élémentaire est en plein essor, mais bon nombre de personnes se demandent encore ce qu’est un Complément alimentaire. Cet article propose donc des éléments de réponse précis à cette question.

 

Notez, tout d’abord, que l’Histoire du Complément alimentaire démarre aux Etats-Unis dans les années 1970 grâce au Chimiste, Physicien et Pacifiste américain Linus Pauling (1901 – 1994).

 

Prix Nobel de chimie pour ses travaux concernant la nature de la liaison chimique en 1954 et Prix Nobel de la paix en 1969, Linus Pauling est l’un des pionniers de la Chimie quantique.

 

Considéré comme le « Pape de la vitamine C », dans les années 1970, Linus Pauling a concentré ses travaux à la « médecine orthomoléculaire » en défendant le principe qu’un apport optimal de nutriments (vitamines, acides aminés essentiels, minéraux, oligo-éléments…) permet de lutter efficacement contre bon nombre de facteurs de mortalité observés en occident.

 

C’est dans ce sens que Pauling a développé le concept de Nutrition orthomoléculaire (« soulager les personnes par un apport optimal de substances naturellement présentes dans la nature »). C’est ce concept qui a favorisé la naissance du Complément alimentaire.

 

A titre d’exemple, convaincu que la vitamine C était une molécule indispensable pour l’équilibre physique et mental, pendant plusieurs années, Pauling en a consommé près de 3 grammes par jour. Précisons au passage qu’il a vécu 93 ans et qu’il poursuivait ses travaux au moment de sa mort.

 

Après ce rappel historique, revenons à la question centrale de ce texte…

 

Qu’est-ce qu’un Complément alimentaire ?

Depuis 2002, grâce à la Directive 2002/46/CE du Parlement européen et du Conseil du 10 juin 2002 relative au rapprochement des législations des États membres concernant les Compléments alimentaires (connue sous l’appellation « Directive cadre des Compléments alimentaires »), les Compléments alimentaires ont un cadre réglementaire qui leur est dédié et qui leur confère une conceptualisation et un statut précis.

 

Notez donc qu’un Complément alimentaire est une source concentrée d’un ou plusieurs nutriments, de substances, de plantes ayant un impact nutritionnel ou physiologique sur une personne présentant des carences alimentaires ou des besoins spécifiques sur le plan physiologique.

 

C’est donc pour cette raison que l’on trouve sur le marché, des Compléments alimentaires riches en fer, des Compléments alimentaires à base de protéines, des Compléments alimentaires anti-stress, des Compléments alimentaires pour les cheveux, des Compléments alimentaires pour l’arthrose…

 

Que retrouve-t-on dans la composition des Compléments alimentaires ?

Comme nous l’avons noté, un Complément alimentaire est une source concentrée d’un ou plusieurs nutriments, de substances ou de plantes ayant un impact nutritionnel ou physiologique sur une personne présentant des carences alimentaires ou des besoins spécifiques sur le plan physiologique.

 

Ainsi, dans un Complément alimentaire, en fonction de l’effet nutritionnel ou physiologique recherché, on peut retrouver essentiellement :

Des nutriments ;

Des substances à but nutritionnel ou physiologique ;

Des plantes ou des préparations de plantes.

 

Au niveau des nutriments, on retrouve des vitamines, des minéraux et des oligo-éléments. Soulignons au passage que les vitamines, les minéraux et les oligo-éléments autorisés dans la composition des Compléments alimentaires figurent dans l’Arrêté du 9 mai 2006 relatif aux nutriments pouvant être employés dans la fabrication des Compléments alimentaires.

 

Quant aux substances, on ne trouve pas dans les Compléments alimentaires de substances pharmacologiques (réservées à un usage thérapeutique).

 

Les substances présentes dans les Compléments alimentaires sont des substances à but nutritionnel ou physiologique (des additifs, des arômes…) sans danger et autorisées dans l’alimentation humaine par l’Arrêté du 9 mai 2006 évoqué ci-dessus.

 

Pour ce qui est des plantes, notez qu’elles figurent parmi les ingrédients les plus utilisés dans la fabrication de Compléments alimentaires.

 

Néanmoins, bien que bon nombre de plantes aient montré leurs bienfaits sur la santé, à l’instar des substances, on ne trouve pas dans les Compléments alimentaires des plantes à usage thérapeutique.

 

Sachez que le décret n°2006-352 du 20 mars 2006 relatif aux Compléments alimentaires établit un encadrement spécifique pour les plantes et les préparations de plantes qui en découlent.

 

En outre, l’Arrêté du 24 juin 2014, connu sous le nom d’« Arrêté plantes », liste “les plantes, autres que les champignons, autorisées dans les Compléments alimentaires”.

 

Comment les Compléments alimentaires sont-ils conditionnés ?

Les Compléments alimentaires sont conditionnés sous différentes formes. En effet, on retrouve des Compléments alimentaires en capsules molles, en comprimés, en gélules, en pastilles, en poudre…

 

Notez que d’une manière générale, les Compléments alimentaires sont conditionnés en doses et leur prise se fait par voie orale.

 

Les Compléments alimentaires sont-ils des médicaments ?

Bien qu’ils soient conditionnés comme des médicaments (en comprimés, en gélule, en poudre…) et que leur prise respecte des dosages prédéfinis, les Compléments alimentaires ne sont pas des médicaments.

 

D’ailleurs, comme nous l’avons vu, les plantes et les substances que l’on retrouve dans les Compléments alimentaires n’ont pas d’usage thérapeutique. Ils ne sont donc pas de nature à prévenir, à traiter ou à guérir de maladies.

 

De ces faits, les Compléments alimentaires ne peuvent pas se substituer aux médicaments prescrits par des professionnels de santé ou délivrés en pharmacie.

 

En outre, les Compléments alimentaires ne peuvent pas remplacer un régime alimentaire varié et sain. Ils peuvent pallier des carences nutritionnelles constatées ou ressenties, mais on doit garder à l’esprit qu’ils ne feront que compléter, voire apporter « un plus » à votre régime alimentaire.

 

Dans quels cas de figure, les Compléments alimentaires peuvent-ils être pris ?

Les Compléments alimentaires n’étant pas de médicaments, il est difficile d’établir, avec précision, des situations où il est nécessaire de les prendre.

 

Toutefois, en fonction de votre mode et rythme de vie, en fonction de l’environnement dans lequel vous évoluez, en fonction de votre métabolisme, à certains moments de votre vie, vous pouvez présenter/développer des carences en nutriments nécessaires pour vous maintenir en bonne santé.

 

A titre d’exemple, certaines personnes suivant un régime végétalien ou végétarien peuvent être amenées à prendre des Compléments alimentaires pour surmonter d’éventuelles carences.

 

Il est également fréquent que les femmes souffrant de Ménorragie (des règles très abondantes et/ou qui durent plus de sept jours) prennent des Compléments alimentaires riches en fer. Notons en passant que la prise de Compléments alimentaires riches en fer est également fréquente chez les femmes enceintes.

 

Par ailleurs, dans une approche nutricosmétique, on constate des prises de Compléments alimentaires ayant des effets sur la santé de la peau, des cheveux, des ongles… A ce niveau, on peut souligner, par exemple, un intérêt grandissant envers la prise de Compléments alimentaires riches en antioxydants pour atténuer le vieillissement de la peau.

 

Dans ce sens, retenez que la prise de Compléments alimentaires ne doit pas s’inscrire dans une démarche peu réfléchie. Bien que la pertinence des Compléments alimentaires soit de plus en plus avérée, il est vivement recommandé de demander un avis médical avant de prendre un Complément alimentaire. Cela peut vous éviter des surdosages ou de surconsommation (lorsque vous prenez en même temps plusieurs Compléments alimentaires ayant des composants en commun).

 

De plus, si vous suivez un traitement médical, la prise de Compléments alimentaires sans avis médical peut s’avérer risquée, car il peut y avoir une mauvaise interaction entre les composants de votre Complément alimentaire et ceux du/des médicament(s) que vous prenez.

 

Où peut-on acheter des Compléments alimentaires ?

Les Compléments alimentaires peuvent être achetés en pharmacie, en parapharmacie, en boutique spécialisée (BIO ou autre), en parfumerie sélective, lors de réunions à domicile, sur catalogue spécialisé et dans les grandes surfaces.

 

Par ailleurs, notez que vous pouvez acheter votre Complément alimentaire sur internet, directement sur le site des marques, sur des pharmacies en ligne ou sur des places de marché.

 

A ce jour, il existe une seule Place de marché exclusivement dédiée au Complément alimentairela Rue du Complément alimentaire. Vous y trouverez tous les Compléments alimentaires fabriqués et vendus dans le respect des normes françaises et européennes.

 

En outre, étant donné que les Compléments alimentaires ne sont pas des médicaments, ils peuvent être achetés sans ordonnance dans les canaux de vente listés ci-dessus.

 

Prise de Compléments alimentaires : que faire en cas d’effets indésirables ?

Si vous prenez des Compléments alimentaires et que vous constatez des effets indésirables, contactez sans tarder votre médecin traitant, un pharmacien d’officine ou tout autre professionnel de santé.

 

Le professionnel de santé qui vous prendra en charge tâchera, dans un deuxième temps, de signaler les effets indésirables constatés à l’ANSES (l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) grâce au Dispositif national Nutrivigilance. Précisons au passage que le consommateur peut lui-même déclarer en ligne ses effets indésirables. Cependant, pour qu’elle soit davantage structurée, il est préférable que cette déclaration soit faite par un professionnel de santé.

 

Retenez que le Dispositif national Nutrivigilance a été mis en place en 2009 et fonctionne sous l’égide de l’ANSES afin d’améliorer la sécurité des consommateurs en identifiant le plus rapidement possible d’éventuels effets indésirables liés à la consommation d’aliments, y compris de Compléments alimentaires.

 

Enfin, terminons ce texte en précisant qu’en France, les Compléments alimentaires sont régis par une réglementation particulièrement stricte. Cette réglementation inscrit les Compléments alimentaires dans le Code de la consommation en tant que “denrées alimentaires”.

 

En effet, comme nous l’avons vu, plusieurs textes de loi encadrent la fabrication des Compléments alimentaires. Par conséquent, il est important de noter que la commercialisation des Compléments alimentaires est également strictement règlementée.

 

C’est donc pour cette raison qu’avant d’être commercialisés, les Compléments alimentaires font l’objet d’une déclaration auprès de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). Et comme nous l’avons vu, une fois commercialisés, le Dispositif national Nutrivilance permet aux professionnels de santé et aux consommateurs de déclarer les éventuels effets indésirables liés à leur consommation.

 

L’Equipe d’édition de Kares-up

Restons en contact !

Recevez nos prochains textes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *